Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 08:52

Combien de candidats au deuxième tour ? C'est la question que l'on peut se poser car on oublie trop souvent la règle des 12,5  des inscrits :

Une règle est en effet à prendre en compte : pour être qualifié pour le second tour, il faut réunir au premier tour 12,5% des électeurs inscrits. Ce qui est différent de 12,5% des suffrages exprimés. Or, plus l’abstention est importante, plus il faut avoir un score important pour atteindre ces 12,5%. Imaginons que 75% des électeurs de la circonscription se déplacent dimanche prochain. Pour obtenir 12,5% des électeurs inscrits permettant la qualification pour le second tour, un candidat devra donc réunir : 12,5%/0,75 = 16,66% des voix.

Le 11 juin, nous aurions alors le scenario suivant : si un seul candidat remplit cette condition des 12,5%, le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Le code électoral prévoit même un scénario au cas ou aucun candidat n’atteint les 12,5%. «Les deux candidats arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour». Mais, est-il besoin de le rappeler, tout cela n’est que suppositions faites à partir d’un sondage. Un sondage qui ne préjuge en rien de la réalité du 11 juin au soir. Mais qui apporte un peu plus de piment à la compétition.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 19:56

Régulièrement la majorité, avec une addiction aux subventions, nous propose de voter des demandes de financement auprès des parlementaires. Espérons que ce clientélisme est fini.

François Bayrou veut en finir avec les 150 millions d'euros attribués chaque année par les parlementaires à des associations ou à des collectivités locales.

Les sénateurs disposent chaque année de 60 millions d'euros de subventions à attribuer.
Idée. Le dossier fleure bon les turpitudes de la politique à la française. Députés et sénateurs disposent d'une « réserve parlementaire ». Il s'agit de sommes qu'ils peuvent attribuer à des associations ou à des collectivités territoriales. Le choix des attributaires est laissé entièrement à la libre appréciation des parlementaires. D'un montant de 130 000 euros par an et par député de base (les chefs disposent d'une enveloppe supérieure), l'ensemble coûte, pour l'Assemblée nationale, environ 90 millions d'euros auxquels s'ajoutent les 60 millions d'euros à la main de leurs éminents collègues sénateurs. Les controverses au sujet de ces sommes gérées discrétionnairement relèvent de la famille des polémiques encore présentes sur les « fonds secrets » de l'exécutif (Élysée et Matignon) et des polémiques passées sur les enveloppes d'argent liquide pour des primes aux membres des cabinets ministériels.
Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 08:54

Lors d'un dernier conseil municipal, il a été évoqué la notion de "conflit d'intérêt" par l'octroi d'une subvention à une association. Grâce à cette subvention, certains membres du conseil municipal peuvent voir leur participation à certaines activités baisser et même peuvent ne rien payer. Ce n'est pas le but d'une commune de favoriser certains habitants au détriment des autres.

Ci-dessous un exemple à méditer :

Wattwiller: « Grand pré », intérêt général, intérêts de quelques uns….

Dans ses dispositions le plan local d’urbanisme adopté en 2013 (PLU) applicable à la commune de Wattwiller prévoyait la protection du « Grand pré » de la rue de Cernay.
Préserver un espace de biodiversité  au cœur du milieu urbain et maintenir  la qualité paysagère du lieu, justifiaient la préservation de cet espace de plus d’un hectare et demi dans le cadre du PLU adopté par la précédente municipalité.

« La prise en compte de l’environnement sur le territoire de Wattwiller est particulièrement vertueuse et en particulier les corridors écologiques clairement identifiés et protégés » avait même  déclaré, en son temps, l’autorité préfectorale habilitée à agréer le PLU.

Mais en 2015 le Tribunal administratif de Strasbourg annule ce document d’urbanisme au seul motif d’un un vice de procédure (intervention d’un élu au cours de l’enquête publique – sur suggestion du bureau d’étude). Le contentieux avait été initié par un groupe de citoyens propriétaires fonciers de la commune qui espéraient voir leurs terrains prendre de la valeur.

D’ordinaire, une telle situation qui ne porte que sur un simple point de procédure peut être facilement corrigée à la demande du maire. En effet, il lui suffit de demander au Tribunal administratif de surseoir à statuer et d’apporter au PLU initialement annulé, la correction nécessaire. En l’occurrence tout à fait mineure.

Mais entre temps, changement de majorité : M. Schellenberger, présenté comme le jeune loup de la droite locale, intronisé par le député sortant M. Sordi, devient  maire de Wattwiller. Curieusement, la nouvelle  municipalité accepte l’annulation du PLU et décide tout bonnement d’en établir un nouveau  au motif principal de la réalisation d’un nouveau complexe « écoles primaires/ maternelle/ accueil périscolaire ». Et, comme par magie, le « Grand pré » devient désormais constructible pour l’essentiel.

Les propriétaires fonciers concernés pourront évidemment réaliser une plus-value, ce qui n’est certes pas interdit. Mais étrangement, cela bénéficie à deux membres du conseil municipal de M. Schellenberger, qui étaient également les principaux animateurs du groupe de citoyens de la commune opposé aux PLU annulé qui préservait le Grand Pré.

Conflit d’intérêt ou simple Dorfpolitik (politique de village) ?

Mais si l’intérêt financier de quelques-uns peut trouver son compte à cette modification de la règle d’urbanisation, il semble bien par contre que la non-protection du grand pré par ce nouveau PLU semble en contradiction avec un autre document d’urbanisme applicable  et qui s’impose légalement: le schéma de cohérence territoriale (SCOT) dont le caractère prescriptif a été renforcé par la loi dite « Grenelle 2 ».

La stratégie d’urbanisation pour la commune exposée dans le PADD (Plan d’aménagement et de développement durable, clé de voûte d’un PLU en termes d’enjeux démographiques, économiques, sociaux et environnementaux pour l’aménagement de la commune) est globalement identique dans le nouveau et l’ancien PLU, à l’exception notable de la préservation des paysages remarquables qui est désormais, curieusement, à peine évoquée.

Le PLU annulé pour vice procédural – seule irrégularité relevée par le Tribunal administratif sur les 23 points soulevés par les demandeurs de l’annulation –  définissait une zone (dite AU2 en règlementation d’urbanisme) qui de facto permettait déjà la réalisation du « complexe écoles/accueil périscolaire » justificatif du recours contentieux devant le T.A de Strasbourg… Il n’y avait donc aucune raison de modifier le PLU pour réaliser ce complexe: il était déjà intégré dans l’ancien…

M. Schellenberger se soucie manifestement peu de la protection de la nature

Wattwiller est un joli village niché au pied de la montagne vosgienne qui fait de son environnement un atout entre autres pour la valorisation des produits locaux, dont la fameuse eau de Wattwiller.

Mais dans le projet de nouveau PLU on peut estimer que les objectifs en termes de protection des paysages sont désormais absents comme les nombreux documents d’urbanisme disponibles l’établissent :

  • absence de l’objectif de protection des paysages dans le rapport justificatif,
  • disparition de la mention de la zone « Grand pré » dans les éléments graphiques du document de travail du PPADD permettant désormais l’urbanisation du grand pré (malgré une petite coupure « verte »),
  • création d’une zone qui organise de fait désormais l’urbanisation du « grand pré » (malgré une petite coupure verte centrale) conduisant à la destruction de la perspective remarquable depuis la route des vins et à la fin de la carte postale « Wattwiller village clairière, porte d’entrée remarquable du Pays depuis la Route des Vins »…

Les dispositions du SCOT ne sont de fait pas respectées.

On aura compris que si le PLU adopté en 2013 prenait en compte l’espace « grand pré » dans une approche de respect de la biodiversité et de qualité paysagère, de préservation d’un espace pâturé en milieu urbain, de vision d’aménagement, le projet du nouveau PLU semble manifestement prendre en compte des approches et intérêts très différents.

M. Schellenberger, maire de Wattwiller, n’habite toujours pas à Wattwiller, il pourra donc toujours continuer de ne pas être personnellement concerné par ces questionnements qui relèvent manifestement pour lui d’un simple « intégrisme écologique » et rêver d’un destin national à l’Assemblée voire plus… On peut toujours rêver à condition que la patrouille ne vous rattrape pas et tant que les électeurs ne perçoivent pas les vrais intérêts qui vous animent.

A suivre, évidemment…..

Christian Rubechi

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 10:15

Le vote Blanc

Le Vote Blanc consiste pour un électeur à déposer dans l’urne :

  • Soit un bulletin blanc dépourvu de tout nom de candidat
  • soit une enveloppe vide.

Voter blanc indique une volonté de participer au débat démocratique mais marque un refus des choix proposés.

Ce type de vote est clair et n’autorise selon nous qu’une seule interprétation :

“Je veux participer
mais ce que vous me proposez
ne me convient pas
.”

En d’autres termes, le vote blanc doit posséder un pouvoir invalidant permettant de révoquer une offre politique qui serait jugée inappropriée.

Le vote nul.

Le Vote Nul est souvent le résultat d’une erreur de manipulation.

  • Bulletins de vote déchirés, raturés, annotés ou griffonnés.
  • Autre contenu qu’un bulletin officiel.
  • Enveloppe contenant plusieurs bulletins.

Mais, il arrive également que l’électeur ait volontairement déposé un bulletin nul pour manifester son opposition aux différents choix présentés. Il rejoint ainsi, dans l’intention, ce qu’exprime un vote blanc.

L’abstention.

L’abstention consiste à ne pas participer au scrutin, c’est-à-dire à ne pas voter. Elle exprime principalement un désintérêt total pour la vie politique. L’abstention est devenue ces dernières années un acte politique, pour certains, consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord : l’abstentionnisme militant.

Hélas on ne dispose d’aucun outil permettant de distinguer cet abstentionnisme militant du simple désintérêt (ou du beau temps et autres obligations qui éloignent les électeurs des bureaux de vote, de gré ou de force.)

Autre inconvénient majeur de l’abstention, c’est qu’elle est toujours interprétée par le pouvoir politique comme une simple non-participation et n’a aucun effet sur les résultats : “L’abstention, on la déplore, et puis on l’oublie”

Les adeptes de l’abstention soutiennent qu’une abstention massive aurait plus d’impact que des votes blanc massifs. Cette position n’est pas soutenable puisque les règles de notre système représentatif ne prévoient pas de quorum aux élections (le quorum est un seuil minimal de voix qui doivent être représentées ou présentes pour qu’une élection soit valide). Ainsi une abstention massive aurait une influence médiatique, mais ne serait aucunement un levier pour remettre en cause le résultat. Imaginez que Donald Trump soit élu en 2016 !

Des votes blancs massifs n’auraient pas plus d’influence sur les résultats, mais transmettraient un message unifié et clair : les citoyens refusent en bloc une offre politique qui ne leur conviendrait plus.

Bref, l’abstention n’est pas un moyen d’expression pertinent.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 09:30

Un témoignage illustrant la vie sous le FN e France si ce parti est élu :

 

http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20170426.OBS8593/la-voix-du-nord-harcele-par-le-fn.html

A lire attentivement car la liberté de la presse n'est pas négociable.

 

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 22:36
Les résultats des élections présidentielles à Mésanger.
pour faire rapide : Macron - Le Pen - Fillon - Mélenchon - Dupont-Aignan - Hamon dans l'ordre.
 
Le reste dans le tableau joint.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 09:14

Aujourd'hui permanence au bureau de vote pour tous les élus et certains citoyens. journée longue si l’abstention est importante où alors journée passionnante si vous venez très nombreux. Nous préférons la deuxième hypothèse.
Nous nous rencontrerons certainement si vous prenez le temps de venir voter malgré ce beau soleil.
Pour rappel, les bureaux de vote sont ouvert jusqu'à 19h00 au lieu de 18h00, donc une heure de plus pour faire votre devoir.
A partir de 19h00 aura lieu de dépouillement des bulletins, vous pouvez y assister et ainsi avoir les résultats en avant-première.
Où alors attendre que nous les affichions sur ce blog.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 09:56
Le Français aiment la politique mais rejettent les hommes politiques au regard du triste spectacle dont ils sont les témoins impuissants.
A gauche, le comportement honteux de François Cahuzac ou la prétendue phobie administrative de Thomas  Thévenoud ont plus que jeté un froid.
Récemment ce n’est pas l’attitude peu digne  de Manuel Walls et de François de Rugy, après les primaires du PS, qui ont redoré le blason des mœurs politiciennes.
 
 
Comment l’un et l’autre ont-ils pu jurer solennellement devant les français, respecter une promesse signée et sitôt le résultat venu, qui les a écartés, se déjuger ? Vraiment peu glorieux !
A Droite, François Fillon et Marine Le Pen donne une bien mauvaise image de la France.
Voilà, François Fillon, le candidat de la Droite dure, qui crie à qui veut l’entendre que les caisses de la France sont vides  et qui pendant de longues années, a sans complexe, enrichit sa famille à coup de milliers d’euros /mois. Lui qui promet du sang et des larmes au pays ne s’est pas privé d’utiliser, à son profit, le système. Lui qui s’excuse de son comportement ; en même temps,  se dit la victime innocente. Il invente un cabinet noir comme au temps des mousquetaires en accusant justice et presse, deux piliers de toute démocratie.  La faute, c’est les autres.
Voilà un personnage qui fait la leçon à des aides soignantes, peu rémunérées, en spécifiant que toute augmentation des salaires renforcerait le déficit de la Sécu. Quelle désinvolture et quel mépris ! Voici fixés ceux qui triment….
 Son slogan « Je vais sauver le pays », repris par des électeurs de Droite, ne convient-il pas, plutôt, de voir le salut des plus riches, qui trouvent en François Fillon celui qui sauvera leurs intérêts (actions, patrimoine et autres) si tant est que leurs intérêts soient en danger.
 Et que vaut cette déclaration de catholique, lui qui a si peu le sens du partage, si ce n’est pour sa famille et que vient faire une telle profession de foi dans une République laïque ? Et que valent les paroles d’un homme qui s’appuie sur le mouvement Sens commun, la partie la plus réac des catholiques ? Sera-t-il une sorte de Christine Boutin en costume ?
 Marine LePen. Ses discours ne sont que slogans, sentences et incantations populistes, racistes et haineuses.
 L’Extrême Droite depuis toujours véhicule les mêmes inépties en utilisant les difficultés des gens et en les jetant les uns contre les autres. Hier, c’était le rejet, la haine du juif, du Bolchéviste (communiste) et des immigrés Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais qu’il fallait envoyer chez eux. Aujourd’hui, c’est le rejet des migrants et des Musulmans associés habilement aux extrémistes islamistes. Autrefois c’était la défense de la race blanche (Lepen, père), aujourd’hui, c’est la défense de la France contre la méchante Europe qui veut écraser la France (Lepen fille).
Elle qui parle du Peuple et de la rafle du Val d’hiv,  oublie de dire que c’était l’Extrême Droite, qui alimentait en masse la Milice aux sinistres méthodes, qui surveillait les gens, qui désignait  les Juifs lors de la rafle et c’est bien elle, la milice, qui a assassiné Jean Zay. Certains ont la mémoire sélective :…
Si, par malheur, François Fillon et Marine Lepen arrivaient au 2ème tour dimanche, ce serait une honte pour notre pays, tant l’image de ces deux-là, est jugée très négative par la presse internationale.
Le peuple français  est sage. Comme le disait Paul Eluard, un poète et résistant : « Rien n’est passé….La vie a des feuilles nouvelles ».
Rappelons-nous 1936 où le pays vivait la même situation, c’est le peuple qui a voulu la transformation de la société.
Claude Thomas
Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 18:01

A regarder attentivement pour connaître la vérité sur les éoliennes en France :

 

https://player.vimeo.com/video/105732886

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 10:43

PRIX DE LA DEMOCRATIE LOCALE :
L'AELO DECERNE 9 « BONNETS D'ANE »

L'AELO a remis le 2 décembre ses Prix de la démocratie locale 2016. « Bonnet de Marianne » pour les bons élèves de la démocratie locale ou « Bonnet d'âne » pour les cancres des majorités locales qui traitent leur opposition en bafouant les droits élémentaires.

AELO

L'AELO n'a malheureusement pas pu signaler d'acte particulier, de geste, de règlementation, de responsables d'exécutifs locaux qui auraient permis d'améliorer la démocratie locale. Pas de Bonnet de Marianne donc cette année … Par contre, plusieurs maires indélicats ont été responsables de comportements autoritaires, illégaux ou d'incorrection vis-à-vis de leur opposition. Neuf ont mérité de se faire épingler pour leurs actes antidémocratiques qui les ont fait condamner par les tribunaux administratifs : non respect du droit d'expression, d'information, entraves à la transparence et autres attitudes antidémocratiques. Le non respect du droit à la formation des élus pour lequel  le Ministre de l'Intérieur a réagi favorablement à notre interpellation (voir ci-dessous) a aussi été déploré.

C'est ainsi qu'ont été décernés pour cette édition 2016 des bonnets d'âne aux maires des 9 communes de Auby, Levallois-Perret, Noisy le sec, Orange (refus de publication de tribune libre), Beaumont du Gâtinais (Eviction abusive d'un élu d'opposition de la commission municipale des finances), Puteaux (règlement limitant l'enregistrement des séances du conseil municipal), Rivesaltes (refus d'accès au livre des comptes), Villecresne (refus de communication d'un audit sur les comptes) et Wissous (prétendues démissions de deux conseillers municipaux).
Par ailleurs, une mention spéciale a été attribuée aux nombreuses mairies qui ne connaissent pas ou feignent de ne pas connaître le droit individuel à la formation de leurs élus et invoquent des arguments de mauvaise foi, farfelus ou autoritaristes pour ne pas payer les formations.

DROIT A LA FORMATION DES ELUS : LE MINISTRE DE L'INTERIEUR REPOND FAVORABLEMENT A L'INTERPELLATION DE L'AELO :

De nombreux maires refusent sous des prétextes divers de payer les formations (dépenses obligatoires) que leurs élus suivent auprès de l'AELO, organisme agréé par le Ministère de l'Intérieur. L'association a donc interpellé le ministre le 20 juilet 2016 pour dénoncer ces pratiques. Le Ministre avait donné instruction à son administration d'examiner ce refus d'honorer les formations des élus locaux (cfr Newsletter octobre) et sa réponse du 23 novembre à l'AELO est sans équivoque :

  • La formation est un droit individuel de chaque élu.
  • La formation des élus est une dépense obligatoire des mairies.
  • La dépense ne peut être refusée que si la formation est sans lien avec l'exercice du mandat et si l'organisme de formation n'a pas reçu l'agrément du Ministère de l'Intérieur.
  • Les dépenses de formation constituant une catégorie de dépenses obligatoires à a charge des collectivités locales, un refus ne peut –être opposé à une demande de formation en raison de crédits insuffisamment provisionnés.

Cette réponse claire du Ministre a été relayée aux maires indélicats et communiquée aux préfets.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre