Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 10:39

Nous avons proposé pendant la campagne électorale l'interdiction de traversée des poids-lourds au village de Tacon à partir de la RD 723, à partir de la Maladrie sur la route Nantes-Ancenis. Pour ceux qui doivent livrer Couffé, ils peuvent prendre la D 164 pour rattraper la déviation d'Ancenis avant de rentrer sur le territoire de Mésanger. Bien sûr, les dessertes de Mésanger pour raisons économiques ne sont pas concernées ni les convois exceptionnels. Bref, une fois que tout cela sera réalisé, nous pourrons dire que nous avons été écouté, et surtout que la sécurité des personnes sera assurée à Tacon.

 

On nous avait répondu que ce n'était pas possible, que le conseil général ne le faisait pas. Mais il vient de détourner la circulation des poids-lourds sur la RD 773 entre Donges et Ponchâteau et la RD 4 entre Donges et Sainte-Reine de Bretagne. Donc cela est possible, encore faut-il le vouloir et mettre tout en oeuvre pour y réussir. Il y a d'autres exemples dans le département 

 

Nous sommes persuadé que c'est la seule solution envisageable avec la mise en place d'abris pour le ramassage scolaire et les personnes prenant la ligne Lila. Pour l'instant elles n'ont aucun endroit pour s'abriter.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 10:52

Hier soir avait lieu la Fête de la musique organisée par la municipalité. Depuis que cette manifestation a lieu au complexe du Phénix, les automobilistes ont la chance de pouvoir se garer sur l'espace herbeux, à gauche de l'entrée, quand le parking est plein.


L'année prochaine il faudra trouver un autre emplacement car le maire a décidé la construction de deux terrains de tennis à cet emplacement. Nous sommes convaincus qu'il fallait construire les terrains de tennis, d'ailleurs il avait promis quatre terrains (deux de plein air et deux couverts qui ne coûteraient rien à la commune), mais est-ce que le choix de l'emplacement est judicieux ? Ils ont été prévus à droite de l'entrée du Phénix mais comme d'habitude, les choix premiers ne sont jamais les choix derniers.Ce n'est pas la première fois et surtout pas la dernière.


Donc l'année prochaine, où va-t-on se garer ? Plus loin sur l'espace herbeux pour contourner les terrains de tennis ? Personne ne le sait, d'ailleurs ce n'est très grave car il y a de moins en moins de véhicules. Mais tant que l'argent public (135 000 € pour commencer) sert à tenir des promesses qui devaient ne rien coûter aux mésangéens tout va bien.


Mais au moins l'association de tennis a travaillé à la réalisation des terrains et surtout a été écoutée cette fois, contrairement au tennis de table pour la salle de l'étang.

 

Au fait, il paraîtrait que les deux terrains de tennis actuellement au bourg, seront remplacés par des logements. Au point nous en sommes .....

 

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 20:00

Il paraît que la commune aura deux terrains de tennis au complexe du Phénix. Pas deux terrains de plus, il s'agit tout simplement d'un déplacement de terrains. Cela fait partie des promesses électorales de la majorité municipale. Ou plutôt une partie de la promesse, car c'était deux terrains de plein air et deux terrains couverts la promesse complète. Et tout cela naturellement gratuit, payé totalement par des subventions. Sans compter le coût de la déconstruction des anciens terrains et le coût pour mettre à la place un terrain multisports.

La vérité, et oui elle apparaît de temps en temps, oblige à dire que les deux terrains de plein air vont coûter 135 000 €, enfin c'est le coût qui a été annoncé par le maire. Nous savons maintenant qu'il a un problème avec les chiffres. Aucun devis n'a été tenu depuis le début de mandat. Voir l'agrandissement de la salle de l'Etang qui a vu son coût progresser de presque 100 000 € (cent mille euros) pour un budget initial de 550 000 €. Soit presque 20 % d'augmentation. Mais nous allons consacrer un article sur ce dossier plus longuement.

Revenons aux terrains de tennis. Donc de 0 € à 135 000 € par la seule volonté du maire. Quel pouvoir ! Tout cela pour faire plaisir à une association et peut-être récupérer ses voix pour les prochaines élections. Au frais du contribuable ne l'oublions pas. La coïncidence de la fin de mandat avec la construction des terrains ne peut être innocente. Car comme le parking de l'école Tanvet, ce n'est pas un problème financier qui a retardé la mis en place de la promesse mais la volonté et surtout le planning électoral. Il y a toujours nos 400 000 € qui dorment bien au chaud. Avec le temps qu'il fait, c'est mieux pour eux mais pas pour les mésangéens.

Est-ce que cet argent n'aurait pas été mieux utilisé par un investissement pour l'emploi, l'amélioration de la qualité vie dans certains villages, ...?  Nous posons la question et chacune et chacun à la réponse.

Donc, les terrains verront le jour quelques mois avant les élections par une inauguration en fanfare pendant la campagne électorale et peut-être juste pour le forum des associations. Mais nous ne sommes plus à çà près.

 

Nous l'avons déjà écrit, être élu sur des mensonges est-ce moral ? Nous continuons à poser la question. Chacun des élus de la majorité est complice, à titre individuel, des mensonges car ils acceptent cette situation.

  Nous en avons déjà parler : De 0 € à 135 000 € en 5 ans ! La saga des terrains de tennis.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 14:05

La déviation du bourg de Mésanger a été un point fort de la dernière campagne municipale, notamment par la promesse du maire actuel de commencer les travaux tout de suite après les élections, à condition bien sûr qu'il soit élu.

Il a été élu et la déviation n'est toujours pas commencer ni même "dans les cartons". Cela nous l'avons déjà écrit et dit en conseil muncipal sans être démenti. Nous avions même souligné qu'être élu sur des mensonges n'était pas très glorieux. Le dernier épisode avec l'adjointe aux sports nous a donné raison.

Nous maintenons notre position à savoir la déviation ne sera pas construite sur le projet initial. Il n'y a pas de possibilité "routière" pour la réaliser sauf à passer par les routes communales. dans ce cas, il faudrait les aménager pour les camions de 44 tonnes. Qui va payer ?

D'autres communes sont confrontées aux problèmes de circulation comme Mésanger. Un exemple ci-dessous :

 

Nézel : les habitants réclament une déviation

Plus de 10 000 véhicules traversent quotidiennement le village par la D 191. Les riverains sont de plus en plus excédés.


«On est un peu désespérés, les projets de déviation sont abandonnés les uns après les autres », souffle Daniel Le Prévost. Président de l’association Mieux vivre à Nézel et dans la vallée de la Mauldre (MVNVM), il se bat avec d’autres habitants pour que soit créée une déviation à la D191 qui traverse le village.

L’incessant ballet routier empoisonne la vie de ce bourg d’environ un millier d’habitants. En tout, ce sont près de 10000 véhicules qui traversent quotidiennement Nézel, dont environ 500 poids lourds. « Nuisances, problèmes de sécurité notamment pour les enfants, accidents réguliers », liste Daniel Le Prévost. L’association souhaiterait que soit construite une déviation locale pour désengorger cet axe et enfin « instaurer un mieux vivre » à Nézel. Un projet de voie nouvelle de la vallée de la Mauldre a déjà été étudié en 2005. Mais après une série de manifestations hostiles, le dossier avait été abandonné en 2007.

Jean-Marie Tétart, député et conseiller général chargé des routes, transports et déplacements, se dit « ouvert aux propositions » des Nézelois sur le sujet. « Plusieurs solutions existent à ce problème, affirme-t-il, tout en soulignant la difficulté que la plupart présentent. Organiser un itinéraire bis est envisageable mais cela implique d’avoir l’accord de toutes les villes par lesquelles passeraient les camions, et personne n’en voudra, estime-t-il. La déviation locale est une solution viable mais cela implique que les habitants se mettent d’accord entre eux sur l’endroit où passerait cette déviation », poursuit Jean-Marie Tétart. Et Nézel se situant dans une vallée, le député redoute le coût qu’engendrerait de bâtir une nouvelle route à flanc de coteau.
Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 15:57

Qu'on les appelle HLM (Habitations à loyer modéré), logement abordable ou logement sociaux, ils posent problèmes dans beaucoup de villes et communes. Le principal problème est l'attribution de ces logements. Nous vous avons déjà alerté sur le fait que le maire a un certain nombre de logement à sa disposition pour loger les personnes qu'il souhaite.

Cela a donné lieu à un débat houleux en conseil municipal qui c'est terminé par la promesse du maire de passer tous les dossiers en CCAS. Mais à ce jour aucun dossier n'y a été présenté, malgré des logements abordables vides et d'autres qui se construisent et qui peinent à se remplir. Il est vrai que les promesses du maire de Mésanger n'ont de valeur que le temps de les dire. Tous les habitants le savent après 5 ans de mandat.

Pour conforter ce que nous affirmons, cet article paru dans l'hebdomadaire Marianne. Il décrit précisément ce qui se passe dans bon nombre de villes et communes. Bien sûr, tous les maires ne sont pas dans cette situation, il y en a qui travaillent très bien dans la transparence la plus totale.

 

HLM

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 15:00

Enfin, les travaux de finition des logements abordables de la rue Paul Cézanne sont finis. Les logements vont être mis en location avec 4 mois de retard. Avec environ 50% d'habitants qui payent des impôts sur le revenu et environ 66 % des habitants de la COMPA éligibles aux logements sociaux, cela fait donc quatre mois que ces personnes attendent de pouvoir intégrer les logements. Mais nous ne savons pas le nombre de réservation, cela nous est également caché. d'après nos informations, il resterai encore des logements de disponibles. Que se passe-t-il vraiment ? Régulièrement le maire nous annoce des listes d'attentes (les locaux de l'ancien "U" en face de la mairie, le presbytère et même les logements rue Cézanne) et le résultat est toujours identique : ils ne sont pas complets ! Encore et toujours des "histoires" pour endormir les citoyens.

 N'oublions pas que TOUS LES MESANGEENS ont été engagés pour garantir le remboursement du prêt qu'Harmonie Habitat a fait pour construire les logements.

Il nous semble que Harmonie Habitat devrait donner les informations, surtout que la mairie (le maire) a quelques logements à sa disposition. Ou alors Harmonie Habitat a fourni les informations et comme d'habitude, nous n'en savons rien. Le secret est bien gardé. Pourquoi ?    
 

Nous ne savons pas le nombre de personnes éligibles à Mésanger car le maire refuse de donner le bilan social de la commune malgré l'obligation légale qui lui est faîte de le présenter au conseil municipal. Pourtant, en plus du CCAS, les élus et la population ont le droit de connaître l'état social de la commune. Il n'est pas question connaître les noms mais le nombre de personnes aidées (est-ce qu'il augmente ?, quelle catégorie socio-professionnelle ?, quel âge ? ...).

Nous l'avons déjà écrit, ce bilan semble appartenir au maire, pour en faire quoi ? 

 

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 16:37

Encore une promesse qui tombe à l'eau. Les terrains de tennis que l'équipe de Jean-Yves Clouet avait promis pendant la campagne électorale en 2008 devaient être financés par la Fédération Française de Tennis à 100 %. C'est à dire que la FFT, dans sa grande générosité allait faire un cadeau aux habitants de Mésanger.

 

Les joueurs de tennis attendaient depuis 5 ans, et puis, grâce aux élections qui approchent, l'équipe majoritaire c'est souvenue de leur promesse. Donc il fallait l'honorer.

 

Le problème est que, ce qui avait été annoncée, était un mensonge. Jamais la FFT ne subventionne les terrains sauf dans des cas très précis et jamais à 100 %. Mais il fallait promettre n'importe quoi pour être élu. Surtout n'importe quoi. Plus c'est gros et plus cela passe. C'est cela la méthode pour être élu par certain candidat. Et comme, malheureusement, les habitants ont besoin de promesses, ils ont été élus. Nous voyons cela à chaque élection, quelles soient locales, départementales, législatives ou nationales.

 

Bref, pour revenir aux terrains de tennis, voilà que nous apprenons qu'ils coûteront 135 000 € (cent trente cinq milles euros) sauf si le budget initial est dépassé comme c'est souvent le cas. Passer de 0 € à 135 000 € quelle prouesse ! C'est presque comme gagner au Loto.

 

Nous l'avons fait remarquer au maire, il a osé nous traiter de menteur. Nous avons pris comme témoin l'ensemble de sa majorité qui était présente lors de cette annonce, il a changé de sujet. Nous avions raison.

 

Bien sûr, l'association de tennis de Mésanger est satisfaite de la construction de nouveaux terrains, nous aussi. Il était plus que temps de le faire, mais pourquoi avoir attendu 5 ans pour s'en souvenir ? Mais être élu sur un mensonge est-ce moral ?

 

Mais ce n'est pas le seul mensonge qui été proféré pendant cette campagne. Nous allons les rappeler pendant cette année pré-électorale. Nous ne mentons jamais. Même si la vérité est dure à entendre, il faut la dire et assumer. C'est ce que nous faisons depuis 5 ans et que nous allons continuer.

 

Nous l'avons dit concernant la déviation du bourg et nous avions raison. La majorité se débat dans des explications consternantes. Dommage pour les habitants du bourg qui subissent chaque jour les nuisances des camions et autres engins de chantiers. Mais la promesse était tellement belle qu'ils y ont crus. Il existe des moyens pour les diminuer mais nous attendons pour les faire connaître.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 10:56

Pourquoi certain endroit du bourg échappe à la coulée de bitume qui a lieu depuis plusieurs mois ? Il existe un square, certes un peu en retrait des grandes voies de circulation, qui est dans un état déplorable. La majorité le sait depuis très longtemps et nous le leur avons rappeler il y a plus d'un an sans qu'elle bouge.

Certains habitants ont alerté les services municipaux et les élus, mais cela n'a pas suffit. Nous sommes intervenus lors du conseil du 14 février 2013 sans recevoir de réponse formelle sur l'avenir de ce square.

 

Ces quelques photos vous permettront de vous rendre compte de l'état de la chaussée. C'est une voie communale donc de la responsabilité de la mairie depuis 1995, date de création du lotissement. Depuis 18 ans les habitants attendent que les responsables municipaux se penchent sur leur sort.

2013-02-16 12.00.59

2013-02-16 12.02.38

 

2013-02-16 12.01.17

 2013-02-16 12.03.20 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces photos n'ont pas été prises dans un lieu isolé ravitaillé par "les corbeaux" mais en plein bourg, à côté de la maison de santé.

 

Pourtant des travaux d'amélioration de la voirie ont été fait dès le début de mandat, voir photo ci-dessus. Ils se sont arrêtés juste avant (en haut de la photo, à la limite du trottoir). Pourtant, comme l'avenue des Chênes, c'est une voie communale et pas privée comme la rue de la Quétraye.

 

Les habitants du Square des Tilleuls ne sont pas des mésangéens de seconde zone. Ils ont le droit au même traitement que tout le monde. Ils payent leurs impôts également.

 

Ils ont été dans l'obligation de faire des "travaux" eux-mêmes car les aménagements en places étaient très dangereux. Même le camion de ramassage des déchets a du mal à manoeuvrer.

2013-02-16 12.02.15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains quartiers du bourg ont leurs trottoirs refait à neuf et d'autres vont être refait très bientôt. Les mésangéens du Square des Tilleuls attendent depuis 18 ans que leur voirie soit enfin achevée. Il est plus que temps que les travaux et un nouvel aménagement soit entrepris pour la sécurité de tous. Il suffit de regarder les murets pour ce rendre compte des chocs qu'ils reçoivent.

 

 

Les élus de Mésanger Citoyens Solidaires soutiennent les actions entreprises par les habitants du Square des tilleuls. Il est inadmissible de laisser pareil situation en l'état. Il n'existe pas une seule raison valable à cette situation.

 

 

Nous demandons un rè-aménagement complet du square très rapidement. Ce n'est pas un problème financier, il suffit d'utiliser autrement nos impôts et surtout de tenir les budgets prévisionnels. Mais c'est une autre histoire.

 

Nous sommes persuadés que, comme d'habitude, le candidat-maire c'est approprié le dossier, qu'il va écrire aux habitants du square pour leur dire que les travaux vont commencer très bientôt. Les élections approchent et il faut montrer que les problèmes des mésangéens sont les siens. Mais plus personne n'est dupe !!

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 18:09

Encore une fois, nous pouvons dire "NOUS AVIONS RAISON". Lors de la dernière campagne électorale municipale, en 2008, nous disions et écrivions que la commune de Mésanger était endettée et nous donnions le chiffre de 1 266 € par habitant.


Ce chiffre nous était contesté par les deux deux candidats de droite. L'un nous a d'ailleurs traité de menteur. C'est une habitude quand il n'y a pas d'arguments.


L'un disait 666 €, l'autre 845 €. Etonnant pour des personnes élues depuis plusieurs mandats. Très loin de notre chiffre qui, lui, provenait du ministère du budget. Pour les leurs, nous attendons encore leur source. La boule de cristal ou le marc de café ?


En 2011, dernier chiffre publié link l'endettement est de 922 € par habitant.

Pour les villes ressemblant à Mésanger, l'endettement est de 788 € par habitant.


Ce chiffre, 922 €, est éloigné de ceux donnés en 2008. Comment peut-on parler de désendettement quand on ne connaît pas les bons chiffres ? Osez parler de désendettement quand le chiffre que l'on annonçait est inférieur à celui d'il y a 4 ans ?


Si on prend leur chiffre, passer de 666 € à 922 € et prétendre que l'on a desendetté la ville, il fallait oser le faire et il l'a fait.


L'endettement actuel est plus important que celui qu'ils disaient en 2008. Et le maire sortant prétend continuer à gérer la ville ? Lui qui ne connaissait même pas la dette en 2008 ?

 

Ce n'est que le début de la vérité qui va apparaître dans l'année à venir. Nous verrons qui est le menteur, qui a trompé les mésangéens ?

 

Lors du dernier D.O.B, le maire nous a annoncé que l'endettement de la commune était de 831 € par habitant (encore au-dessus des 666 € de 2008) et que la moyenne était de 816 €. Ce sont des chiffres qui n'engagent que la majorité municipale. Pour nous, seul les résultats publiés par l'Etat sont valables. Le reste n'est que "possibilité".

 

Pour mémoire, la somme de 666 € de dette par habitant, a été annoncé lors de la réunion publique au Clair Obscur en 2008 devant presque 200 personnes et surtout devant la majorité actuelle. Interrogez-les pour connaître qui ment.

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 15:35

Nous subissons actuellement une autosatisfaction de la part de l'équipe municipale majoritaire au sujet de la salle de l'étang. De la nouvelle salle devrions-nous écrire. IMG 6736

 

 

IMG 6733

 

Après plusieurs revirements du projet, plutôt que de construire une nouvelle salle, pour un coût presque identique, ce qui aurait vraiment augmenté de nombre de créneaux horaires pour les associations, les mésangéens ont droit à un rajout qui ne correspond pas aux besoins des utilisateurs.

Malgré des demandes répétées auprès de la mairie, malgré un architecte et un maître d'oeuvre payés par les deniers publics, les associations utilisatrices sont déçues du résultat.

La liste des manques est longue et montre que la priorité du maire, qui était adjoint aux sports et à la culture sous le mandat précédent, n'est pas le bien-être des sportifs.


Entre-autre, les demandes non-satisfaites sont :


- mur de la salle : des échardes se détachent quand on passe la main dessus. Un vernis ou une peinture aurait du être mise

- Il manque une rampe lumineuse pour un meilleur confort du tennis de table

- Les baies vitrées pose un problème d'éclairage. Il faut déjà changer les rideaux. Si la mairie avait écouté les associations utilisatrices, il n'y aurait pas eu de baies.

- La porte de secours n'est pas occultée. Encore une mauvaise écoute.

- Le dôme, dont le maire est si fier, ne peut être occulté mais avec un peu de concertation préalable, il n'aurait jamais été construit.

- Il était prévu une mezzanine pour pouvoir ranger du matériel, elle a disparue en cours de construction. Etonnant.

- Il manque une horloge. C'est que l'on est tellement bien dedans que l'on ne voit pas le temps passer. Dommage pour les compétitions.

- Le fameux sol est tellement sensible que les chaises laissent des traces dessus. Est-il adapté à l'utilisation ?

- Lors des compétitions il est indispensable que les résultats soient sur les sites des fédérations rapidement, pour cela une connexion internet aurait du être prévu. Ce n'est pas le cas.

- Il manque des douches dans les vestiaires. Résultat, il y a une file d'attente qui donne une mauvaise image de Mésanger quand il y a des compétitions avec d'autres communes.

Combien tous ces manques vont-ils coûter en plus du devis initial ?

Avec une concertation continue, du début du projet à la livraison, tout cela aurait pu être éviter. Mais concertation semble un mot inexistant à la mairie.

Ne parlons pas de la déconstruction de l'ancienne salle. Nous attendons la justification de ce surcoût.

 

De plus, il était possible d'obtenir des subventions par les fédérations sportives nationales à condition que la salle réponde à certains critères. Malgré que cela lui a été dit et répété, le maire n'en a pas tenu compte, au détriment du budget communal. Pourquoi ? La commune de Mésanger est-elle si riche pour s'en passer ?

 

Le parking : Quand il y a un seul sens de circulation, la logique et le bon-sens voudrait que les places de parking soient en épi, comme sur la place de la ZAC de la Cour des Bois. Pourquoi là-bas et pas ici ? Il est très difficile de se garer avec des places perpendiculaires au sens de circulation. Cela nous promet quelques bons moments de conduite.


IMG 6735IMG 6734

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin : Etait-il indispensable de faire une bande verte le long de la haie ? Pourquoi ne pas laisser la totalité de la largeur pour une meilleure fluidité de la circulation des poussettes et vélos ? Cela n'était pas prévu au devis initial. Encore une décision inopportune.


IMG 6737IMG 6738

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est le coût de l'entretien de toutes ces bandes vertes que nous voyons "fleurir" sur la commune ? A-t-il été chiffré, comme toute bonne gestion l'exige ?


Bref, une fois de plus il fallait faire quelque chose pour montrer que la municipalité "bouge", surtout en fin de mandat après presque 5 ans inertie, et une fois de plus cela va coûter très cher aux contribuables.


La précipitation n'est jamais bonne conseillère. Nous allons essayer de savoir combien, mais comme d'habitude nous aurons des promesses mais pas de documents. Car comment justifier les sur-coûts ?

 

Repost 0
Published by elus mcs - dans Les promesses
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des élus de la minorité municipale de Mésanger.
  • : Outil des élus de Mésanger Citoyens Solidaires, ce blog vous informera sur nos interventions, nos propositions au conseil municipal. C’est aussi un espace d’échange qui vous est dédié. Intervenez, proposez, commentez l’actualité de notre commune. Nous serons plus efficace, plus en phase avec vos préoccupations.
  • Contact

Texte Libre